maquettes d'armateur

Introduction

Les maquettes d'armateur sont traditionnellement considérées comme le haut-de-gamme de la maquette de bateau. La tradition voulait qu'au lancement de chaque bateau de quelque importance, l'armateur fasse construire une maquette du bateau en 3 exemplaires par un maquettiste spécialisé... ce qui coûtait une fortune.
Le premier exemplaire restait sous vitrine dans le bureau de l'armateur. Le deuxième exemplaire était donné au capitaine auquel était confié le navire. Le troisième exemplaire était offert à la marraine qui lançait la bouteille sur la coque...
Ce système convenait à un monde où les armateurs étaient des gens riches, où les navires étaient construits à l'unité et représentaient souvent une innovation importante ; il convenait aussi à un monde où l'armateur pouvait gagner sa vie avec 2 ou 3 navires et où l'arrivée d'un nouveau navire dans la flotte constituait pour lui un événement ; un mode aussi où les marges commerciales pouvaient être considérables.
Ce monde s'est enfui. Le nombre d'armateur s'est réduit. Le plus souvent l'armateur est à présent non une personne physique mais une société soucieuse, pour simplement se maintenir à flot, de tenir des marges réduites. Les grandes flottes comptent des dizaines et des dizaines de navires. Des chantiers asiatiques construisent les mêmes modèles de navire en très grand nombre. Dès lors la tradition s'est perdue et on ne fabrique pratiquement plus de maquettes d'armateur depuis les années soixante-dix. Les grandes sociétés immortalisent parfois leurs navires les plus exceptionnels. Quelques petits armateurs marquent encore le coup, lorsqu'un nouveau bateau, important pour eux, arrive. Les maquette d'armateur sont donc aujourd'hui devenues des maquettes rarissimes.

D'un point de vue technique, la maquette d'armateur, réalisée par un technicien du maquettisme, présente souvent un réalisme de bonne qualité, devant passer en fin de construction devant tribunal de l'oeil de l'armateur, qui s'y connait. Le budget consacré à la maquette détermine son niveau de résumé. Les maquettes récentes, représentant la plupart du temps des bateaux exceptionnels, de très grande taille, font appel à des échelles extrêmement réduites, qui invitent le maquettiste à sacrifier l'essentiel de l'accastillage. Les matériaux employés pour les maquettes les plus récentes ne sont pas toujours de bonne qualité et il faut souvent restaurer rapidement ces maquettes, toujours beaucoup plus fragiles que des maquettes de bassin.

Il n'en demeure pas moins que le prestige de la maquette d'armateur, largement fondé sur la qualité exceptionnelle des réalisations anciennes, du XVIème jusqu'au début du XXème siècle, et moins justifié depuis, reste par inertie encore entier.

AMT2 - bac turc

Maquette d'armateur : MT2, bac turc

Modèle rarissime, puisqu'il s'agit d'une vraie maquette d'armateur.

La finesse de la réalisation est exceptionnelle.

Petites fissures sur les 2 bords de coque (voir photo)

Bateau Bac de 60,53 m livré le 22 janvier 2013 et actuellement en service dans le détroit du Bosphore.

NOM : AMT II

TYPE : Landing craft / General cargo vessel

PROPRIETAIRE : Zola Maritime Ltd.
DRAPEAU : St Vincent & The Grenadines
PORT D'ATTACHE : Kingstown
IMMO : 11252
CHANTIER DE CONSTRUCTION : Aksoy Shipyard / Gelibolu

Réalisation par le maquettiste attitré des chantiers de Gelibolu (Turquie) : Gelibolu Model Maket

Longueur : 68 cm
Largeur : 15 cm
Hauteur : 24 cm
Plus d'images

2640 € TTC